Confidentialité et cookies
We use cookies to provide you with an innovative and exciting website. Please allow the use of cookies by clicking the "Accept" button or simply continue browsing.
Accepter les cookies Refuser les cookies

Corporate

  • Le centre européen de design de Nissan fête ses 15 ans le 25 janvier
  • NDE avait quitté l’Allemagne en 2003 pour la Rotunda de Londres
  • Ce bâtiment de caractère, alors délabré, a servi d’inspiration aux pionniers des crossovers

 

Nissan Design Europe (NDE) a dans un premier temps ouvert ses portes en 1990 à Cranfield, Bedfordshire, au Royaume-Uni. Ce lieu accueille aujourd’hui le Centre Technique Européen de Nissan (NTCE).

 

À l’origine, les activités de design du NDE servaient à répondre aux besoins de la fabrication de l’usine de Sunderland, au Royaume-Uni, notamment dans l’adaptation des produits pour l’Europe.

 

En 1992, NDE est transféré à Wolfratshausen, ville allemande située au sud de Munich. Ce déménagement permet à Nissan Design Europe d’élargir son champ d’action et de créer de nouveaux modèles, attirant ainsi des designers talentueux venus d’Allemagne et d’Italie.

 

En 2000, la décision est prise d’implanter NDE à Londres. La population de la métropole londonienne est très internationale. Le lieu se révèle être un environnement idéal pour accueillir les équipes multiculturelles de design. La direction de Nissan avait estimé que ce départ à Londres serait une source d’inspiration utile pour assurer son succès européen.

 

Shiro Nakamura, alors Senior Vice-President et directeur du design pour Nissan Motor Company, avait donné pour indication de trouver un « monument historique » londonien. Une société immobilière locale fut chargée de trouver la perle rare sur une zone particulière des docks, alors en pleine reconversion, située à l’Est de la.

 

La liste des immeubles retenus pour les visites incluait la Rotunda, un bâtiment en béton insolite de forme ovale niché au Nord du célèbre Hyde Park de Londres.

 

La Rotunda, construite au milieu des années 1960 par l’architecte Paul Hamilton, servait à l’origine de dépôt de maintenance des véhicules routiers pour British Rail, mais avait été laissée sans repreneur après son abandon dans les années 1980.

 

Dave Godsell, aujourd’hui chef de projet design, faisait partie de l’équipe venue découvrir le lieu. Il raconte : « C’était le chaos, il y avait des infiltrations partout, mais le bâtiment était incroyable. Nous avons envoyé nos photos au Japon, et finalement, Carlos Ghosn, alors Chairman & CEO, Nissan Motor Company s’est rendu sur place pour se faire une idée. Son accord a surpris tout le monde, parce qu’il fallait de l’audace pour comprendre tout le potentiel de cet endroit. C’était une décision vraiment courageuse, mais je suis convaincu que c’était le bon choix. »

 

L’inspiration a été la base de tout. Le bâtiment était couvert de graffitis, et son classement officiel en « bâtiment historique » supposait également que certains travaux n’étaient pas autorisés.

 

L’accès non plus n’était pas simple, le lieu étant situé presque directement sous une section surélevée de l’A40, une des principales artères routières entre l’Ouest et la capitale, et à quelques mètres seulement du Grand Union Canal. Pour rejoindre le bâtiment, il n’y avait d’autre choix que d’emprunter le chemin de halage sur le quai.

 

Le potentiel était incroyable. L’intérieur, totalement ouvert et très spacieux, pouvait être transformé en un atelier de style urbain complètement personnalisé.

 

Les travaux ont été lancés en 2002 sur la base d’un plan à trois étages composés d’ateliers, de bureaux et d’espaces de création. L’intérieur est une déclinaison du concept japonais du « wa », qui signifie harmonie et reflète la fusion des influences culturelles et des designs japonais et européens. Quant aux graffitis, ils ont simplement été recouverts par un revêtement mural, toujours présent.

 

Le nouveau NDE a officiellement ouvert ses portes le 25 janvier 2003, et reste aujourd’hui le plus récent des quatre ateliers de design : le Global Design Centre d’Atsugi, au Japon, le centre de San Diego, aux États-Unis, et celui de Beijing, en Chine.

­

 

Lors de l’inauguration, à laquelle ont assisté Shiro Nakamura et Carlos Gohsn, ce dernier déclarait : «Le design est au cœur de l’esprit Nissan. [L’ouverture de Nissan Design Europe] en est la preuve, et nous continuerons de créer et de mettre sur le marché des voitures innovantes et séduisantes conçues spécialement pour nos clients européens.»

 

En 2003, la Rotunda a vu arriver plus de 50 designers, modélistes ainsi que leurs équipes. Leur rôle, en lien avec leurs collègues dans le reste du monde, était et reste aujourd’hui de concevoir et de dessiner les prochaines générations de véhicules pour les clients européens. Cette fonction suppose entre autres une étroite collaboration avec les équipes d’ingénieurs du NTCE et des opérations de fabrication à l’usine de Sunderland (NMUK), ainsi qu’à Barcelone, en Espagne (NMISA).

 

Mat Weaver, alors désigner senior et aujourd’hui directeur du design de NDE, étaient parmi les premiers. Il décrit son travail chez Nissan Design Europe comme «l’un des moments les plus forts de [sa] carrière».

 

Il précise : «Il y avait cet esprit pionnier dans toute l’entreprise, et NDE était le centre européen de toute cette dynamique. Cette période de profond changement était à son point culminant. Nous savions que Nissan devait se démarquer rapidement, et pour un designer comme moi, c’était vraiment stimulant».

 

L’équipe NDE termine en 2003 la conception d’un futur monospace compact basé sur la berline compacte Almera d’alors. Cependant, Carlos Ghosn avait mis les designers au défi de prouver qu’il s’agissait là du bon produit pour le marché.

 

Cette remise en question a marqué le début d’une aventure qui changera le paysage de l’automobile en Europe. Avec leurs collègues du Nissan Technical Center Europe, et de la planification produit, les designers de Nissan Design Europe ont embarqué pour un long voyage qui débouchera finalement sur le Nissan Qashqai… et avec lui, sur la création du segment des crossovers en Europe. Marché dont Nissan est toujours leader depuis lors.

 

Mat Weaver ajoute : «c’est véritablement l’histoire de la Rotunda et l’état de ce lieu au moment où nous l’avons trouvé qui nous ont soufflé l’idée du concept Qashqai. Les graffitis nous ont inspiré pour les tissus intérieurs et nous incité à communiquer sur le thème du crossover urbain, la caractéristique principale du Qashqai».